Historique

Au début des années soixante, une petite équipe de pilotes, formés dans les écoles d'aviation de Suisse romande ou de France voisine, prit la décision audacieuse de fonder un Aéro-Club au Val-deTravers. La tâche n'était pas facile car la région ne possédait pas d'aérodrome civil ou militaire et tout était à créer. Ces pionniers désiraient avant tout développer un club de passionnés, ouvert à tous, quelle que soit leur condition. C'est le 3 mai 1961 que le club fut officiellement fondé. Une piste en herbe de 500 m., un hangar pouvant contenir 3 avions, l'équipe des fondateurs avait bien travaillé. Toutefois, il lui manquait l'essentiel, un avion. Il fallait trouver un appareil bon marché, polyvalent, pouvant servir à la formation et aux vols de plaisance.

Le choix du comité s'était porté, début 1961 déjà, sur un avion français, le Morane Saulnier " Rallye " de 100 ch. Ce petit avion triplace, entièrement métallique, muni d'une roue de proue et de volets d'atterrissage, était pour l'époque à la pointe du progrès. Le délai de livraison, pour cet appareil neuf, était malheureusement d'environ une année.

Malgré cet inconvénient, la commande fut maintenue. Il était donc nécessaire de chercher un avion d'occasion, disponible rapidement, pour pouvoir faire débuter l'activité aéronautique à Môtiers. Le comité d'alors, secondé par quelques pilotes chevronnés, se mit à la recherche de l'oiseau rare. La petite merveille les attendait sur l'aérodrome d'un Aéro-club voisin. Il s'agissait d'un Jodel D11, avion biplace, presque neuf, dont les qualités de vol enthousiasmèrent les pilotes présents.

Le 8 octobre 1961, la piste et le hangar étaient inaugurés. Ce fut l'occasion de présenter en vol, à la population, le premier avion de son aéro-club. Le public d'alors, peu habitué aux choses de l'air, venait nombreux chaque fin de semaine au terrain de Môtiers. Le succès des baptêmes de l'air incita le club à garder le Jodel lorsque le Morane, commandé une année auparavant, fut livré. Une année plus tard, en 1963, l'école d'aviation se dota d'un avion école Piper J3 de 65 ch. Cet appareil, mieux adapté que le Jodel pour l'écolage de base était un biplace en tandem à aile haute qui équipait et équipe encore de nombreuses écoles de pilotage. En 1966, les finances de la société le permettant, le club prit la sage décision d'échanger le Morane Rallye contre son grand frère d'alors, un Morane Super Rallye de 145 ch. En effet, le " petit " Rallye avec son moteur de 100 ch. manquait de puissance lors de décollages à pleine charge sur la courte piste de Môtiers. En 1971, pour son dixième anniversaire, le club devenait, chose rare en Suisse, propriétaire de sa piste. Par la même occasion, la piste fut allongée et portée à une longueur de 600 m. Fin 1973, le club se sépara du Super Rallye qui présentait certains signes de fatigue pour acquérir un avion plus performant, quadriplace de construction suisse, le Pelican U4M. Cet appareil était bien adapté à un emploi sur piste courte comme celle de Môtiers.

Il décollait sans difficulté à pleine charge et ses qualités de vol étaient appréciées par chacun. Il fut équipé d'instruments de radionavigation, grande première dans l'histoire du club. Une année plus tard, l'aérodrome se transforma en chantier. Il était devenu nécessaire d'agrandir les installations afin d'accueillir de nouveaux avions et d'améliorer l'infrastructure existante. Un nouvel hangar ayant de la place pour trois avions, contenant une citerne à essence, une citerne à eau et des WC fut construit à l'est du hangar existant. Pour fêter son 15ème anniversaire et présenter les nouveaux bâtiments au public, le club organisait en septembre 1975, un petit meeting où des avions anciens furent présentés ainsi que des avions utilisés pour l'épandage dans l'agriculture. La saison de vol 1977 débuta d'une manière un peu brutale. Lors d'un décollage interrompu un peu tardivement, le train d'atterrissage du Jodel fut endommagé et l'hélice métallique pliée. En raison du coût important devisé pour les réparations et de l'état général de cette machine, la majorité des pilotes se prononça pour la mise hors service de cet appareil. Le renouvellement de la flotte se poursuivit au début de 1978. Le Pelican, malgré ses grandes qualités de vol, n'a malheureusement jamais été construit en série. Pour cette raison, les pièces de rechange étant difficiles à trouver, il a semblé plus sage au comité d'alors de se séparer de cet exemplaire de l'industrie aéronautique suisse au profit d'un produit de série mondialement apprécié, le Morane MS - 893 E. Quadriplace de 180 ch, bien équipé pour le voyage, ce type d'appareil était conçu pour satisfaire les besoins du club. En 1982, l'activité aéronautique fut importante à Môtiers. En collaboration avec le club neuchâtelois d'aviation, l'aéro-club organisa les championnats suisses de voltige aérienne. Ce fut l'occasion pour un nombreux public d'admirer les prouesses des meilleurs pilotes de notre pays. Deux ans plus tard, en 1984, le club organisa à nouveau les championnats suisses de voltige aérienne à la demande de l'Aéro-Club de Suisse. Pour fêter dignement son quart de siècle d'existence, l'Aéro-Club du Val-de-Travers organisa un grand meeting d'aviation en 1986. Le programme présenté était particulièrement riche, l'aviation civile et militaire enthousiasma le public présent durant près de quatre heures. L'année 1988 restera " L'année du Jumelage " avec nos amis de l'Aéro-Club de Châteauneuf sur Cher. Ce rapprochement, souhaité par les deux clubs, ne pourra être que bénéfique à la vie de nos sociétés, il contribuera au développement de nos activités aéronautiques. Après quelques années de repos, l'années 1994 fut l'occasion pour le club de rénover et agrandir le bâtiment situé le plus à l'ouest des installations et d'augmenter par la même occasion la capacité de deux places. A ce jour, les hangars permettent d'accueillir entre 12 et 14 avions. 1994 fut aussi l'occasion d'acquérir le terrain situé au seuil de piste 05. L'ACVT devint propriétaire de la totalité de sa piste et de ses installations, soit l'un des rares club en Suisse à posséder en nom propre ses installations. En l'an 2000 la piste est drainée afin d'améliorer la surface de la piste et surtout d'evacuer l'eau plus vite après des précipitations.

Pour son 50ème anniversaire le club organise des festivités. Elles commencent celle-ci le 1er septembre 2011 par une conférence de l'astronaute Claude Nicollier. Un grand meeting aérien se déroule le 3 septembre 2011.